Quand grimper rime avec communauté

À l’UQAM, le mur d’escalade fut un des premiers paliers sportifs à être inaugurés. En entrant au Centre sportif, on peut apercevoir un ou plusieurs duos à l’épreuve. En faisant son jogging, on peut également croiser des grimpeurs dans la grotte d’escalade.

Depuis 2016, le groupe Facebook Escalade Centre sportif UQAM permet aux grimpeurs de l’UQAM de trouver un partenaire d’escalade parmi les quelque 1 345 membres. « Comme l’escalade n’est pas nécessairement une discipline exercée par le grand public, ça [le groupe Facebook] nous permet de créer une communauté partageant les mêmes intérêts. De plus, l’escalade se pratique obligatoirement à deux. Ça facilite alors beaucoup la grimpe car on peut trouver un partenaire disponible à toute heure de la journée. » a affirmé le responsable du secteur d’escalade et également étudiant au baccalauréat en intervention de l’activité physique et à la santé Antoine Massenavette.

Ayant un lien de proximité assez développé avec les usagers, les moniteurs du Centre sportif entretiennent une atmosphère amicale et agréable. Célia Kingsbury, étudiant(e) à la maîtrise en kinésiologie a découvert ce sport il y a un an, à l’UQAM. « Je suis super sportive depuis toujours et j’avais envie d’explorer quelque chose de nouveau. J’ai passé mon accréditation et j’ai cherché un partenaire de grimpe sur le groupe Facebook pour suivre le cours de Premier de cordée. On a commencé à grimper ensemble trois fois par semaine, durant toute l’année. En ce moment, on fréquente également d’autres centres d’escalade. Je suis même en train de commencer l’escalade extérieure », raconte-t-elle.

À défaut de la pratiquer, les Uqamiens et Uqamiennes désirant explorer l’escalade ont accès à un nouveau sport à très faible coût. Après avoir passé son accréditation, un usager peut vaquer à la pratique de l’escalade et même bénéficier des conseils des nombreux grimpeurs aguerris.

D’ailleurs, chaque session, un événement est organisé par le secteur au mur d’escalade afin de permettre aux arrivants de rencontrer moniteurs et sportifs puis de découvrir cette discipline le temps d’une soirée.

Envie de commencer à grimper? Ça commence ici.