environnement.jpg

Environnement

Video 8defis environnementSaviez-vous que...

  • L'UQAM installe des bacs de récupération pour les petits appareils électroniques domestiques?
  • Certains pavillons de l'UQAM ont maintenant des toits réfléchissant la lumière (toits blancs)
  • Le pavillon des sciences biologiques du Complexe des sciences Pierre-Dansereau a été construit selon la certification LEED niveau argent
  • Depuis 2011, l'UQAM compte plusieurs ruches urbaines

Trucs et astuces

Réduire son empreinte écologique

Vous pouvez avoir un impact important sur l'environnement tous les jours. Vous trouverez ici les moyens les plus simples et efficaces pour réduire votre empreinte carbone et contribuer à l'amélioration de notre qualité de vie à tous.

Récupération : composter ses résidus verts et utiliser des contenants recyclables pour ses lunchs.

Économie : fermer le robinet lorsqu’on se brosse les dents et éteindre les lumières en quittant une pièce.

Alimentation : ne pas acheter d’eau en bouteille et cultiver son propre potager.

Énergie : utiliser des ampoules fluorescentes compactes et portez une attention aux appareils «EnergyStar».

Pour en savoir plus

Des légumes moins chers, ça vous dit?

Les légumes moches et difformes font leur apparition dans les supermarchés canadiens. Des pommes de terre du Québec «naturellement imparfaites» viennent d’arriver dans les magasins Maxi, qui devraient prochainement ajouter des pommes à son offre de produits «aux formes irrégulières».

Comme en France, les dirigeants de Maxi disent vouloir s’attaquer au gaspillage alimentaire. Bien souvent, les fruits et légumes moches sont ignorés par les distributeurs, qui craignent de les voir boudés par les consommateurs. C’est le goût qui prime et non l’apparence d’un fruit ou d’un légume, tranche Glenn Acton, vice-président, Promotions pour les bannières Maxi et Maxi & Cie au Québec.

Pour en savoir plus

La source du gaspillage alimentaire

Visionnez un reportage de La semaine verte mettant en lumière les principales sources du gaspillage alimentaire.

Déposez vos projets au Fonds vert de l'UQAM

Connaissez-vous le Fonds Vert? Il permet aux membres de l’UQAM de mettre sur pied des projets en matière d’environnement et de développement durable.

Pour tous les détails

7 faits étonnants sur l'environnement au Québec

  • En 2009, 67 journées caractérisées par une mauvaise qualité de l’air ont été recensées à Montréal (concentration supérieure à 35 µg/m3 de particules fines). On y dénombre aussi 36 avertissements de smog. (Source : Réseau de surveillance de la qualité de l’air, bilan 2009
  • Les Montréalais sont les moins enclins à utiliser l’automobile au Canada. En effet, à peine 29 % des Montréalais qui habitent dans un rayon de cinq kilomètres du centre-ville utilisent leur voiture pour tous leurs déplacements. (Source : Statistique Canada, Tendances sociales canadiennes, numéro 85, 2008)
  • En 2000, le Québec comptait environ la moitié des piscines privées du Canada.
  • Le fleuve Saint-Laurent constitue 40 % des eaux douces renouvelables du Québec et, à lui seul, il approvisionne en eau potable 45 % de sa population. (Source : Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, 2003)
  • Parmi les divers moyens de transport, c’est l’automobile qui génère le plus de gaz à effet de serre. À titre d’exemple, une automobile, avec une seule personne à bord, génère près de 9 fois la quantité de CO2 attribuable à un autobus ayant 40 personnes à bord. (Source : Ministère des Transports du Québec, 2000)
  • Une étude d’Environnement Canada démontre que l’aménagement des toits verts, même de faible superficie, peut contribuer à diminuer la température des villes de 1°C à 2 °C.
  • Lorsqu'on fait la lessive, 92 % de l'énergie utilisée servent à chauffer l'eau, et seulement 8 % à faire fonctionner la machine à laver. Par contre, en lavant et en rinçant les vêtements à l'eau froide, on évite de rejeter jusqu'à 225 kg de CO2 par année.

Plus de faits étonnants

Le poisson que vous mangez contient du plastique

Nous avons l'impression que nous recyclons une bonne partie du plastique que nous utilisons. Pourtant, une grande quantité de ce plastique se retrouve dans nos cours d'eau et dans les océans.

Ce sont en fait des millions de tonnes de déchets de plastique qui flottent dans les mers du monde et contaminent de grands cours d'eau comme le fleuve Saint-Laurent. Une pollution qu'on ne voit peut-être pas, mais qui s'incruste dans la chaîne alimentaire.

Voir le reportage de Radio-Canada

Connaissez-vous Pierre Dansereau?

Pierre Dansereau, professeur québécois, humaniste et écologiste, est reconnu mondialement pour ses recherches sur les écosystèmes. Voyez le documentaire Quelques raisons d'espérer qui nous entraîne de la terre de Baffin à la mégapole new-yorkaise, en passant par la Gaspésie et le Brésil.