alimentation.jpg

Alimentation

Saviez-vous que...

 

Video 8defis alimentation

Les services d'un nutritionniste sont offerts au Centre sportif.

Plusieurs cafétériats et cafés étudiants offrent des menus sans viande le lundi.

Une foule de choix santé se trouvent dans les machines distributrices du campus.

 

Trucs et astuces

10 fausses croyances alimentaires

Le nutritionniste Guillaume Couture dévoile dix fausses croyances alimentaires.

Manger santé coûte trop cher.

Plusieurs aliments santé aident à faire économiser sur notre panier d’épicerie. Le tofu, les légumineuses, le saumon et le thon en conserve, le riz brun et les pains de grains entiers et les fruits et légumes frais en saison vous permettent de bien vous alimenter en respectant votre budget.

Le sel de mer est préférable au sel de table, car il est plus naturel.

Il n’y a aucune différence dans la façon dont le corps traite le sel de table et le sel de mer. Ces types de sel contiennent la même quantité de sodium par cuillère à thé.

Il n’y a aucun problème à utiliser de l’huile d’olive en grande quantité parce que c’est un aliment santé.

Bien que l’huile d’olive soit une huile santé qui a les propriétés de réduire le cholestérol sanguin et ainsi réduire les risques de maladies cardiovasculaires, consommé en trop grande quantité, elle peut augmenter les risques d’embonpoint et d’obésité.

Une fois intolérant au lactose, toujours intolérant au lactose.

Des études ont démontré qu’une introduction progressive de produits laitiers pouvait réduire l’intolérance au lactose et permettre une réduction, voire même la disparition des symptômes avec de petites quantités d’aliments avec lactose.

Il ne faut pas boire de lait parce qu'il y a des hormones dans le lait.

Au Canada et au Québec, l’usage d’hormones de croissance pour l’augmentation de la production du lait est interdit. De plus, l’usage de médicament est très réglementé.

Le gluten doit être éliminé de nos assiettes.

Aucune raison d’éliminer le gluten chez la population en santé. La maladie céliaque, soit l’allergie au gluten, est seulement présente chez 0.5 à 1% de la population.

Si on n’aime pas un aliment, on ne l’aimera jamais.

En fait l’être humain est extrêmement adaptable à son environnement. Les papilles gustatives se renouvellent aux trois semaines. Nous pouvons donc s’adapter progressivement à des goûts plus amers ou plus vinaigrés.

Les aliments mangés après 19h font engraisser plus que les autres aliments consommés dans la journée.

Les calories consommées le soir ne causent pas plus de prise de poids que les calories consommées en journée. Ce qui cause une prise de poids, c’est plutôt que nous choisissons les aliments les plus caloriques pour notre fringale tardive.

Il est préférable de ne pas manger entre les repas.

Planifier des collations saines pendant la journée peut vous aider au niveau de l’énergie. Ceci vous donnera de l’énergie réelle et vous aidera à contrôler votre appétit en soirée.

Manger santé ne goûte pas bon.

Au contraire! C’est lorsque nous mangeons santé que nous pouvons découvrir une tonne de saveurs! C’est une aventure gustative.

Il est important de forcer les enfants à finir leur assiette

Surtout pas! Forcer un enfant à manger lorsqu’il n’aime pas le plat ou s’il n’a plus faim crée des aversions alimentaires et perturbe les signaux de faims naturels de l’enfant.

Pour en savoir plus

Comment rendre son sandwich santé

Même si vous n’avez pas le temps de préparer un lunch tous les matins, cela ne devrait pas vous empêcher de manger un bon repas. Vous avez pleinement le contrôle de ce qui composera votre sandwich. Selon le diététiste-nutritionniste Guillaume Couture, il suffit de savoir comment faire les meilleurs choix :

  1. Pain de blé 9 grains
  2. Poulet grillé, steak ou rosbif
  3. Éviter les trios
  4. Sauces légères
  5. Doubler les légumes
  6. Opter pour la salade
  7. Fait maison

Pour en savoir plus

Bien déjeuner pour... manger moins

Le petit-déjeuner, surtout s'il est riche en protéines, peut aider à combattre les fringales et la suralimentation en augmentant dans le cerveau des jeunes adultes la concentration d'une substance associée aux récompenses, affirment des chercheurs américains.

La professeure Heather Leidy, de l'Université du Missouri, a expliqué que les gens qui prennent le petit-déjeuner sont ensuite nettement moins attirés par les aliments sucrés. Ceux qui prennent un petit-déjeuner riche en protéines sont aussi moins intéressés par les aliments savoureux et donc riches en gras.

En revanche, dit-elle, si le petit-déjeuner est omis, ces fringales continuent à augmenter en intensité pendant toute la journée.

Mme Leidy attribue ce phénomène au taux de dopamine dans le cerveau, une substance qui aide à modérer l'impulsivité et les récompenses - notamment les fringales. L'alimentation provoque la production de dopamine, ce qui engendre un sentiment de récompense.

Pour en savoir plus

Bien manger pour… prendre soin de sa prostate

De 10 à 20% des cancers de la prostate pourraient être évités grâce à une alimentation équilibrée.  

Les aliments à privilégier

  • Des légumes, encore des légumes! Ces derniers jouent un rôle de premier plan dans la prévention du cancer.  
  • La vitamine E et le sélénium : le sélénium, que l’on retrouve dans le riz, le blé et les noix du Brésil offrirait un effet protecteur et la vitamine E, retrouvée dans les amandes, les graines de lin, les noisettes, l’huile de carthame, de maïs et de soya serait également bénéfique en prévention. 

Les aliments à consommer avec modération : les matières grasses.

Consultez l’article complet

Bien manger à prix mini

Il est tout à fait possible de bien manger, en peu de temps, et à petit prix. Il suffit pour cela d’avoir un garde-manger, un réfrigérateur et un congélateur garnis d’aliments simples et nutritifs. Misez sur les ingrédients de base qui permettront de vous débrouiller en cuisine dès le départ.

Les suggestions suivantes sont en ordre d’importance. On peut donc prioriser les aliments en tête de liste, en fonction de son propre budget et des spéciaux des circulaires.

Dans le garde-manger (environ 60 $) :

  • sel, poivre, cayenne, cari et cumin 
  • ail, oignons
  • pommes de terre
  • huile végétale ou huile d’olive
  • vinaigre et sauce soya
  • sucre, farine
  • pâtes alimentaires et riz
  • légumineuses en conserve, thon en conserve, tomates en conserve, soupes aux légumes

Dans le réfrigérateur (environ 30 $) :

  • beurre ou margarine, lait et œufs
  • pain 
  • fruits et légumes de saison: pommes, oranges, carottes, laitue, etc. 
  • moutarde, mayonnaise, ketchup
  • noix non salées: amandes, arachides, noix de Grenoble

Dans le congélateur (environ 20 $) :

  • steak haché (un paquet de 1 lb)
  • poitrines de poulet désossées
  • saucisses à hot-dog
  • légumes surgelés

Plus de détails

Comment remplacer la viande dans nos assiettes

La consommation de viande est devenue un enjeu majeur pour notre environnement et notre santé. La surconsommation de viande telle que nous la vivons dans les pays occidentaux : de la viande chaque jour voire à chaque repas, entraîne un impact néfaste sur notre environnement et notre santé.

Pourquoi mange-t-on de la viande ? Pour les protéines. Les protéines que nous consommons sont composées de 20 acides aminés, présents en différentes proportions. La nature étant bien faite, il existe une association historique et universelle en matière d’alimentation pour manger végétal tout en ayant un apport en protéines complet: l’association céréales et légumineuses. 

Céréales Légumineuses
Pain Lentilles
Riz  Pois chiches 
Pâtes  Pois cassés 
Maïs Fèves
Avoine Soja
Semoule Haricots

Pour en savoir plus

Supermarchés synonymes d'embonpoint?

L'accès à des épiceries de grande superficie aurait un lien avec l'obésité, selon une étude.

Les clients des supermarchés auraient tendance à faire moins souvent leurs emplettes et, par conséquent, ils achèteraient des aliments en plus grande quantité et en plus gros format, affirment les chercheurs.

C'est l'Europe du Nord qui présenterait le plus faible taux d'obésité et les plus petits magasins d'alimentation. Pour faire leurs achats, les gens se déplaceraient à pied, à vélo ou en transports en commun.

À l'opposé, les clients de supermarchés auraient davantage tendance à utiliser leur voiture pour se déplacer à l'épicerie.

Pour en savoir plus

Sommet de l'alimentation

Les consommateurs veulent manger sainement, au meilleur coût possible

Les consommateurs sont confus angoissés et prisonniers