Bannière Nom de l'unité Centre sportif

Éclairage écoénergétique

LumieresDEL pPar Jean-François Ducharme d'Actualités UQAM

De nouveaux appareils d'éclairage à diodes électroluminescentes (DEL) ont été installés au Centre sportif, le 27 mai dernier, dans le gymnase du rez-de-chaussée ainsi que dans les trois salles multisports, où évoluent les équipes de basketball, de volleyball et de badminton des Citadins.

Moins énergivore que les lampes au mercure utilisées depuis la construction du Centre sportif à la fin des années 1990, cette technologie permettra de diminuer les coûts d'énergie et d'entretien de 10 000 à 15 000 dollars par année, selon Patrick Dionne, directeur de la gestion de l'énergie au Service des immeubles et de l'équipement. «L'impact écologique n'est pas à négliger, puisque les appareils DEL ont une durée de vie de 10 à 12 ans, comparativement à 3 ans pour les lampes au mercure», souligne-t-il.

«Pour procéder au remplacement des 112 lampes au mercure, nous devions à tous les trois ans louer de l'équipement spécialisé, en plus de fermer les gymnases aux usagers durant trois jours», ajoute Jean-Pierre Hamel, directeur du Centre sportif.

Expérience améliorée
Outre ses impacts positifs sur les finances et l'environnement, le nouveau système devrait améliorer la qualité
de la pratique sportive. «Avec les lampes au mercure, certaines lumières brûlaient plus rapidement que d'autres ou perdaient de la luminosité, ce qui créait un éclairage inégal, mentionne Jean-Pierre Hamel. L'intensité des appareils DEL demeurera la même durant 10 ans.» Celui qui affectionne particulièrement la pratique du badminton récréatif à l'heure du dîner ajoute à la blague qu'il ne sera plus possible de tricher en prétendant que le moineau est tombé à l'extérieur des lignes, «puisque les autres joueurs vont bien voir qu'il est tombé à l'intérieur!»

Le bruit ambiant émis par les lampes au mercure – une espèce de bourdonnement sourd – disparaîtra avec le nouveau système, insonore. «Ce bruit n'était peut-être pas perceptible quand il y avait beaucoup d'activité, mais les enseignants du Département de kinanthropologie et les moniteurs des camps de jour pourront donner leurs explications dans un environnement plus agréable», explique Jean-Pierre Hamel.

Enfin, le directeur croit que ce nouveau système permettra à son équipe de faire preuve d'une plus grande créativité lors de la présentation d'événements. «Nous ne pouvions pas éteindre les lumières durant les présentations d'avant-match de l'équipe de basketball, par exemple, parce que les lampes au mercure devaient être refroidies avant d'être réallumées. L'instantanéité des appareils DEL nous permettra de moduler l'ambiance.»

Prochain objectif: la piscine
Si les coûts d'achat du nouveau système permettaient seulement d'inclure le gymnase et les salles multisports dans la première phase du projet, la seconde devrait permettre d'installer le même éclairage à la piscine. «Le remplacement fréquent des lampes au mercure est encore plus complexe à cet endroit en raison des obstacles autour de la piscine», souligne Jean-Pierre Hamel.

Le directeur du Centre sportif rappelle que ce projet est en lien direct avec le programme de promotion de la santé 8défis santé, dont le volet environnemental vise une réduction de l'empreinte écologique par l'économie d'énergie.